Circuit C: Quartier Historique

Circuits à pied

Guides touristiques

Guides touristiques officiels accrédités par l’Agence du Tourisme de la Communauté Valencienne.

Cartes, brochures et apps

Météo, langue, heures de repas, services postaux, banques, cartes de crédit, jours fériés, électricité.

Transports publics

Tramway, lignes de bus urbains et interurbains, Turibus, taxis, trains, trains haute vitesse (AVE).

Offices du Tourisme

+34 965 149 219
turismo@alicanteturismo.com

Plaza del Mar

Alicante a toujours été une ville entourée d’une muraille en raison de la crainte d’attaques depuis la mer. Tant les musulmans, que postérieurement le Royaume de Castille et le Royaume de Valence (nous passons maintenant aux débuts du XIVè siècle), fortifièrent la ville. Malgré ces défenses, Alicante fut bombardée depuis la mer par les flottes française et britannique, respectivement en 1691 et 1706 , détruisant 90 % de la ville. C’est pour cela que nous tenterons avec cet itinéraire de découvrir l’avant et après de la ville après ce bombardement.

16. Mairie d'Alicante

Le premier édifice de la mairie d’Alicante fut construit après avoir reçu le titre de ville en 1490, concédé par Ferdinand le Catholique. Cependant, cette Mairie fut détruite par le bombardement de 1691. Très près de la mer, cette zone fut donc l’une des plus endommagées. La Mairie que nous pouvons visiter aujourd’hui date du début du XVIIIè siècle. Si vous entrez et montez au premier étage, vous apercevrez le Salon Bleu, qui fut décoré comme un palais pour recevoir la Reine Isabel II en 1858, qui se rendit à Alicante pour inaugurer la nouvelle ligne ferroviaire en provenance de Madrid.

17. La Ciudad Descubierta (La Ville Découverte)

Près de la Mairie, nous trouvons cette exposition où nous pouvons visiter les ruines de différentes maisons qui furent détruites par ce bombardement, ainsi que la muraille mediévale du XIII-XIV conservée grâce au fait qu’elle a été utilisée comme paroi pour certaines maisons. En descendant, nous pouvons nous promener dans la première rue moderne d’Alicante, construite lors de l’érection de nouvelles murailles face à la mer au XVIè siècle.

18. Museo de Belenes (Musée des Crèches)

Nous sortons pour quelques minutes de notre itinéraire pour visiter ce musée que nous trouvons sur notre chemin.

19. Convento de las Monjas de la Sangre (Couvent des Religieuses du Sang)

La construction de cet édifice débuta peu avant le bombardement, les travaux à peine commencés ayant été détruits. Par conséquent, il fallut construire un nouvel édifice qui fut occupé par les religieuses augustines. Il s’agit du seul édifice urbain à être conservé parmi tous les couvents qu’il y a eu à Alicante à l’époque baroque.

20. Concatedral de San Nicolás (Concathédrale de Saint Nicolas)

Cet édifice est l’un des rares bâtiments à ne pas avoir été détruits par le bombardement. Sa construction commença au XVIIè siècle dans le style « herreriano », caractérisé par la sobriété et le peu de décoration. La façade que nous observons est actuellement la principale, mais lorsque l’église fut construite, la façade principale était celle qui se trouve maintenant sur le côté, en marbre noir, d’où son nom “Puerta Negra” (Porte Noire). Si nous entrons visiter la Concathédrale, les décorations intérieures sont plus récentes, tout comme la chapelle de la Communion.

21. Calle Labradores

Cette rue a toujours été une rue importante de la vieille ville, et elle prit naissance lors de la construction de l’église de Saint Nicolas. Néanmoins, ce ne sera qu’après l’attaque de 1691 que les nantis qui vivaient près de la mer décidèrent de déménager dans cette rue pour mieux se protéger. Les deux petits palais que vous pouvez observer sur les deux côtés datent du XVIIIè siècle, et présentent une petite curiosité : les portes et les entrées sont très grandes, car les propriétaires gardaient des chevaux et une voiture à l’intérieur de la maison. Nous conseillons de visiter au moins le “Portalet” (rue Labradores, 15) et de parcourir ses salles.

22. Barrio de Santa Cruz et Ermita de Santa Cruz

Ce quartier de la « Sainte Croix » est situé dans une zone relativement élevée, près de la muraille qui descend depuis le Château de Santa Barbara. Il s’agit de l’un des quartiers les plus typiques d’Alicante. L’ermitage actuel, datant du XVIIIè siècle, abrite la statue d’un Christ. Celui-ci es défilé dans les ruelles escarpées du quartier lors de la procession de la Semaine Sainte : un défilé spectaculaire.

23. Ermita de San Roque

C’est l’un des rares exemples à être conservé parmi les nombreux ermitages qui existaient dans la ville. Bien que la première construction date du XVIè siècle, celle aujourd’hui conservée date du XIXè siècle.

12. Museo de Aguas de Alicante

Le musée montre comment l’eau fut canalisée pour approvisionner la ville, la méthode demeurant pratiquement la même depuis l’époque médiévale jusqu’au XIXè siècle. Les Pozos de Garrigós (les Puits de Garrigós) se trouvent près du Musée, où l’eau de pluie ou de neige était stockée pour la vendre par la suite. Bien que les premières informations dont nous disposons datent d’après 1691, ils auraient représenté un bon refuge pour les habitants d’Alicante pendant le bombardement, comme ce fut le cas pendant la Guerre Civile espagnole.

13. Basílica de Santa María

Cette église fut à l’origine une mosquée musulmane convertie en église après la conquête chrétienne de la ville. C’est l’un des édifices ayant échappé au bombardement. L’église actuelle est de style gothique, avec des arcs brisés à l’intérieur bien qu’à l’extérieur l’édifice semble carré dû au fait qu’elle rejoint les murailles du front de mer qui l’entourent et dont elle fait partie. Si vous descendez les escaliers vers la rue inférieure et que vous vous rapprochez de la partie basse de l’église, vous verrez des marques de coups de canon incrustés. Bien que ces derniers datent d’après le bombardement, les attaques depuis la mer en 1691 provoquaient des dommages similaires, raison pour laquelle l’église avait été construite comme partie de la muraille.

14. Musée MUBAG

Il s’agit d’un autre palais qui date de la même époque que la «calle Labradores». Comme nous terminons ici notre itinéraire, vous pouvez en profiter pour visiter le Musée des Beaux Arts situé à l’intérieur.

Plus d’itinéraires