Circuit D: Centre Traditionnel d’Alicante

Circuits à pied

Guides touristiques

Guides touristiques officiels accrédités par l’Agence du Tourisme de la Communauté Valencienne.

Cartes, brochures et apps

Météo, langue, heures de repas, services postaux, banques, cartes de crédit, jours fériés, électricité.

Transports publics

Tramway, lignes de bus urbains et interurbains, Turibus, taxis, trains, trains haute vitesse (AVE).

Offices du Tourisme

+34 965 149 219
turismo@alicanteturismo.com

1. Plaza del Mar

La ville d’Alicante était entourée d’une muraille jusqu’au XIXè siècle. En 1858 la reine Isabelle II se rendit à Alicante pour inaugurer la nouvelle ligne de chemin de fer en provenance de Madrid. En profitant de l’occasion, vu que la croissance de la ville était limitée par ses murailles, une autorisation fut demandée à la Reine pour les démolir. C’est ainsi que la ville commença à s’agrandir. Lors de cet itinéraire, vous parcourrez la zone où surgit la nouvelle ville lors de la seconde moitié du XIXè siècle.

4. Explanada de España

Nous devons nous promener sur l’esplanade pour parvenir jusqu’à cette extension. Cette promenade fut l’une des premières à être construites à la fin du XIXè siècle. Après la démolition des murailles, les gravats furent utilisés pour remplir le terrain et créer cette promenade. Elle s’appelait initialement le “Malecón” et postérieurement le “Paseo de los Mártires de la Libertad” (la Promenade des Martyrs de la Liberté). L’esplanade actuelle fut construite dans les années 60 et au total 6.600.000 carrelets pour mosaïques furent utilisés. Nous pouvons observer trois couleurs, l’une d’elle étant nommée « rouge Alicante », car cette couleur de marbre ne peut être extrait qu’à Alicante.

25. Rambla Méndez Nuñez

Cette avenue marque la limite qui séparait et sépare encore la vieille ville (partie gauche) du centre historique (partie droite) sur le point d’apparaître. Il s’agissait du vieux fossé du mur, où coulait l’eau de pluie. La ville s’était à peine étendue auparavant au-delà de la Rambla car elle marquait une limite naturelle que les habitants préféraient ne pas traverser. Ce n’est que lorsque la ville manquait de place pour s’agrandir que l’on commença à construire de l’autre côté de la Rambla.

26. Plaza Gabriel Miró

Quelques constructions existaient avant la démolition des murailles, mais elle commença à prendre sa forme actuelle au XIXè siècle. Cette place, appelée dans le temps “de las barcas”, représente l’idée de la ville bourgeoise et d’embellissement urbain propre à la nouvelle classe dominante. D’autres places furent construites en même temps que celle-ci dans la ville, suite à ce désir d’embellir Alicante. La fontaine actuelle a été mise en place pour commémorer l’adduction des eaux d’un village de la province en 1898, en raison du besoin d’eau existant pour approvisionner Alicante.

27. Teatro Principal de Alicante

La construction de ce nouveau théâtre vers la moitié du XIXè siècle eu deux effets importants : l’affirmation d’une classe montante de commerçants qui donna à la ville l’ouvrage publique la plus considérable du siècle, et la consolidation d’une structure urbaine émergente qui servit de lien entre la ville encerclée d’une muraille du XVIIIè siècle et la nouvelle extension de la fin du XIXè siècle. Il s’agit d’un exemple révélateur des nombreux théâtres construits à cette époque dans le pays. L’intérieur est un exemple typique du théâtre à l’italienne avec une construction en forme de fer à cheval.

28. Avenida de la Constitución

La zone de loisirs se rapprocha de ce rayon lorsque Alicante commença à s’agrandir. Les principaux édifices du moment furent créés ici : la Casa de Socorro ou le Cine Ideal, le seul cinéma de la ville ayant survécu l’époque dorée, que connurent les cinématographes dans les années 20, car le cinéma était devenu le loisir de masse favori de la société industrielle.

29. Mercado Central

Le marché actuel central se trouve dans l’Avenue Alfonso X el Sabio, en l’honneur de ce roi qui prit la ville aux musulmans au XIIIè siècle. Il s’agissait du quartier le plus vivant de l’époque et l’est encore, représentant l’une des avenues principales de la ville. Ce marché central fut construit au début du XXè siècle, et fut bombardé par la suite durant la guerre civile. Certaines parties de l’édifice durent être reconstruites.

30. Plaza de los Luceros

Nous avons parcouru l’Avenue Alfonso X el Sabio qui aboutit sur la Plaza de los Luceros, l’une des places les plus importantes de la ville. Sous cette place vous trouverez un de arrêt de TRAM (transport métropolitain public d’Alicante), qui permet de se rendre facilement à la plage de San Juan ou de descendre à des stations correspondantes à de nombreuses villes touristiques de la côte nord de la province.

La fontaine actuelle fut construite au début du XXè siècle, mais cette place est importante pour une autre raison : la ville avait besoin d’un aménagement urbain pour pouvoir construire des bâtiments après la démolition des murailles. Les avenues principales furent construites en partant de la place comme axe central. Nous emprunterons l’une d’elles pour arriver jusqu’à notre prochain arrêt.

31. Diputación de Alicante

Le palais du Conseil Général de la Province d’Alicante fut construit dans les années 30. Cet édifice montre l’importance qu’avait cette avenue qui reliait la gare au centre-ville à l’époque. L’avenue se termine à la gare, à laquelle arriva la reine en 1858 lors de l’inauguration de la ligne de chemin de fer. La façade originale de la gare n’existe plus, à l’exception du toit en fonte.

32. Musseo de Fogueres

Il s’agit d’un musée sur le sujet de la principale fête de la ville « Las Hogueras de San Juan» (les Feux de la Saint Jean).

A cinq minutes à pied du Museo de las Hogueras se trouve la Plaza de Toros, où se trouve également le Musée de la Tauromachie d’Alicante.

Notre itinéraire se termine ici. Nous espérons que vous avez apprécié cette promenade dans la ville d’Alicante.

Plus d’itinéraires